Notre avis sur la visite du Paris Coquin par Paris ZigZag Insolite & Secret

« Hôtels meublés discrètement éclairés où l’on ne fait que passer…Pigalle » chantait Georges Ulmer au début du siècle…

Quoi de mieux pour découvrir Paris et les quartiers autour de Pigalle et des Grands Boulevards que de faire une visite un peu coquine ?
C’est ce que propose Paris Zig Zag : une visite conférence d’environ 1h45 entre Notre Dame de Lorette et Pigalle sur le thème du Paris Coquin.

Nous l’avons donc essayée pour vous et sommes ravis de vous faire part de notre expérience insolite.

Paris Zig Zag et le visite du Paris coquin : la promesse et nos attentes

Résultat de recherche d'images pour "paris zig zag"

Nous avons découvert ce parcours dans la rubrique « Que faire à Paris quand on est culotté.e » du site Que faire à Paris.
La visite est organisée par Paris Zig Zag, le site qui fait découvrir Paris aux curieux.
Il propose plusieurs visites guidées de Paris sur des thèmes originaux et insolites.

Ici, nous parlerons donc de la visite du Paris Coquin. Voici la description de la visite que l’on trouve sur le site Paris Zig Zag :

« Plongez au cœur de la Nouvelle-Athènes, le quartier le plus libertin de Paris depuis le XVIIIe siècle ! Savant mélange de l’esprit révolté et bohème de la Butte Montmartre et du raffinement des Grands boulevards, il offre une pléiade d’anecdotes historiques et rocambolesques.

Cette visite insolite vous mènera sur les traces des fameuses « lorettes » aux mœurs légères, à la rencontre des grandes courtisanes et des maisons closes qui ont marqué l’Histoire de la capitale… »

Curieux, on a décidé de s’inscrire. On s’est dit « chouette, on va découvrir le Paris Coquin, on va mourir moins cons et on aura des tonnes d’anecdotes sexy à raconter. »

Premier point positif : il y a beaucoup de dates disponibles à différents horaires et jours de la semaine. Ça laissera donc les personnes avec des emplois du temps chargés la possibilité trouver le bon créneau.
Quelques clics pour réserver et donner un contact mail, le paiement puis c’est ok. On reçoit un mail de confirmation avec un point de rendez-vous, un horaire ainsi que le numéro de téléphone de notre guide, Charlotte.

On a hâte !

La visite

Le jour J, nous nous rendons au point de rendez-vous en avance. Il fait beau, c’est une chance à Paris. On est curieux et pressés de connaître notre guide et les gens qui feront la visite avec nous.
On voit un groupe sur le trottoir d’en face. Ça doit être eux. Super, on a juste à donner notre nom et la visite peut démarrer.
Charlotte nous prévient : elle très active et parle vite. « Pas une qualité pour une guide conférencière selon elle », mais en fait, nous, on a adoré son dynamisme.

Notre chère guide commence à évoquer le thème de la visite : la prostitution. A ce moment là nous sommes un peu surpris car, même si on s’attendait à ce que la prostitution soit le thème principal de notre visite, on ne s’attendait pas à ce qu’elle soit le thème unique.
Pas grave, ça va être cool quand même.
Le groupe avec qui on fait la visite semble très sympathique. Il y a des couples parisiens, des touristes et deux étrangères. On est par contre surpris de voir que certains sont venus en famille avec leur fils qui semble avoir maximum 12 ans. Mais bon après tout, c’est de la culture générale.

Place_Saint-Georges,_mai_2016_(9508)
Place Saint-Georges, mai 2016, CC-BY-SA Clément Gruin

Charlotte nous parle de la prostitution à travers l’histoire de Paris et l’histoire du quartier.
Elle évoque les différents types de prostitués, de la législation en place à travers les époques, des objectifs des courtisanes et de leur stratégie « marketing ».
On se promène de rue en rue pour y découvrir des anciennes maisons closes. Charlotte nous apprend d’ailleurs à les reconnaître (mais on ne spoilera pas ici, pour le savoir, il faut faire la visite ;)).
Entre quelques anecdotes et photos d’époque, elle décide de nous lire des textes grivois. Petit moment sympathique. On a par contre un peu de peine pour le jeune garçon venu avec ses parents qui se bouche les oreilles et se cache derrière les jambes de sa mère car trop gêné par ce qu’il entend en présence de ses parents.
Bref, le tour continue, on y voit des hôtels, des emplacements d’anciens cabarets. On joue aux devinettes aussi sur certaines expressions. Mais là non plus on ne vous spoilera pas.
Après une 1h45 environ de visite, il est temps de se séparer et se dire au revoir.
On a un peu mal au jambes car on est restés debout tout ce temps mais on est contents et CULtivés

Notre avis

On recommande !

Franchement, même si ça ne correspondait pas totalement à ce à quoi on s’attendait, on ne s’y est pas du tout ennuyés, on a appris tout un tas de choses super intéressantes. On n’est pas trop visites guidées en général mais celle-ci vaut carrément le coup. On se cultive en se divertissant et ça c’est top.

Les + :

  • L’énergie de notre guide, Charlotte
  • Visite très documentée, nombreuses anecdotes
  • Originitalité

Les points à améliorer : peut-être parler un peu plus de l’aspect actuel du quartier, ce qu’on y trouve de nos jours puisque même si la prostitution y a presque disparu, on y trouve toujours beaucoup de lieux associés à la sexualité et l’érotisme. La guide nous a indiqué que le quartier n’était plus du tout le quartier rouge de Paris mais on termine quand même devant le moulin rouge et les nombreux sex-shop, video-shop, club de strip tease et saunas libertins de Pigalle. Quelques mots sur ce qu’est le quartier à l’heure actuelle aurait pu être intéressant. A part ça c’était top!

Alors, n’hésitez plus et faites la visite.

Infos pratiques :

Inscriptions : ici
Prix : 13.5 euros

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :