Comprendre le candaulisme

Peut-être vous avez déjà entendu parler du candaulisme? Mais savez vous ce que c’est vraiment, d’où ça vient, comment le devient-on?

Non ce n’est pas le fait de s’accrocher tout nu sur un candélabre, ni un acte sexuel impliquant des bougies (candles en anglais), cela dit, il existe peut-être des paraphilies correspondant à ces deux pratiques !

Qu’est ce que le candaulisme ?

Le candaulisme est une pratique sexuelle qui consiste à « offrir » ou « partager » son ou sa partenaire avec une ou plusieurs personnes extérieures au couple.

Ça peut aller de la simple exhibition aux rapports sexuels multiples, en passant par l’humiliation. Nous verrons un peu plus loin dans l’article, qu’en fait il y a deux tendances majeures dans le candaulisme, « cuckold » (cocu en anglais) et « stag » (cerf en anglais).

Etant une pratique à très grande majorité masculine, cet article a été rédigé du point de vue de l’homme. Le couple sera désigné par « femme » et « mari », et l’homme extérieur « l’amant », pour garder les choses simples et claires.

Une origine mythologique

franz-winterhalter-89724_1280.jpg

Le terme « candaulisme » a pour origine l’histoire du roi Candaule qui était tellement fou de sa femme et fier de sa beauté qu’il l’a proposée à Gygès, l’officier de sa garde personnelle. Devant l’insistance de son roi, ce dernier finit par accepter.
La suite est beaucoup moins excitante : selon la légende sa femme ayant pris cela comme une humiliation a « proposé » à l’officier soit de se faire exécuter sur place pour ce qu’il a fait, soit de tuer le roi et prendre sa place! Royal comme choix!
Vous devinez facilement ce qui est arrivé à ce pauvre Candaule…

Une origine clinique

Certains psychiatres et psychologues mettent en évidence une éducation infantile répressive et autoritaire où le sexe était tabou, entraînant ainsi un blocage sexuel.

Le plaisir à l’origine du candaulisme est un plaisir dit de « transfert » ou de « projection« , où la personne n’éprouve pas forcément le besoin d’une activité sexuelle.

D’une part, la projection peut se faire sur l’amant, cette image de l’étalon qui saurait donner tout le plaisir à sa partenaire, plaisir que lui ne pense pas être pleinement capable de donner. Cette projection est en accord avec son éducation d’enfance dans la mesure où lui n’est pas coupable de luxure.
Parfois cette vision a pour origine l’absence d’un père pour permettre à son fils de s’identifier à l’homme en devenir qu’il est.

Un autre cas de transfert se fait aussi sur la partenaire en question. Permettant ainsi de façon déguisée, d’accepter sa part de féminité.
Par exemple dans les cas où l’image du père a été ternie, la part féminine est celle qui a le plus d’importance et de valeur, au vu de son éducation et de son vécu.

Bien sûr, la réalité est plus complexe que ça, plus de facteurs de la vie entrent en jeu, vous n’êtes pas forcément candauliste si vous avez eu une éducation sexuelle réprimée et inversement.
D’autres « traumatismes » plus courants peuvent venir compléter le tableau, telles que l’infidélité.

Une autre vision de la jalousie

people-146963_1280

Plusieurs témoignages d’hommes pratiquant ou ayant déjà pratiqué le candaulisme racontent qu’ils ont étés confrontés un jour à une infidélité de leur partenaire.
Certains dans leur adolescence, d’autres dans leur vie d’adulte, tous ont ressenti la vive douleur de l’infidélité, mais ce qui est intéressant c’est leur réaction face à cette douleur, face à la jalousie.
Le fait de rejeter ou d’accepter la jalousie a permis à certains de ne plus souffrir, voire à en tirer du plaisir. « En gros », pour qu’une situation de souffrance devienne une source de plaisir, au lieu d’être jaloux ils se réjouissent du plaisir de leur partenaire. Et tout ça par amour. C’est l’autre point commun entre pratiquement tous les candaulistes, ils sont très amoureux de leur femme et leur plaisir est très focalisé sur celui de leur femme.
Amour et absence de jalousie ne vont pas ensemble me direz vous, c’est peut être vrai pour certains, mais pas pour tout le monde.
Après tout la jalousie est un sentiment purement égoïste, en quoi prouve-t-elle l’amour que l’on a pour quelqu’un?

On peut aussi penser que l’homme se dit candauliste pour s’offrir un moyen d’avoir des maîtresses sans problèmes, mais non, là ce serait plutôt de l’échangisme.
L’un n’empêche pas l’autre mais être candauliste c’est accepter que l’amour passe aussi le plaisir que prend la femme tout simplement.
A méditer…

Cocu ou cornu?

eye-2488227_1920

Il existe plusieurs tendances et variations dans le candaulisme, il n’est pas toujours pratiqué de la même façon, des fois l’homme participe ou regarde, il est à distance ou caché, bref vous l’avez compris il s’agit d’un jeu qui dépend des envies et des humeurs!
Cependant on peut parler de deux grandes tendances qui ressortent : le cuckold et le stag.

Le cuckold ou cuckolding, qui veut littéralement dire cocu ou cocufier en anglais, comme vous l’imaginez fait référence à la pratique où le plaisir provient plus de l’humiliation de l’homme qui est « cocu » (il est pas vraiment cocu puisqu’il accepte). Souvent le mari assiste à la scène mais sans participer, en somme il offre sa femme.
Pour certains ce serait une véritable torture c’est clair, mais pour eux c’est un moment d’excitation très intense, où plusieurs sentiments et sensations viennent l’envahir.

En face il y a le stag, qui signifie cerf en anglais (d’où les cornes, oui) qui lui participe toujours à l’acte sexuel, il partage sa femme avec d’autres. Toujours dans l’action et ne souhaitant rien rater du plaisir de sa bien aimé.
Il tire aussi son plaisir de la satisfaction qu’il a de contrôler la situation, il est en position de force, c’est lui accepte de partager sa femme avec un autre homme il ne « subit » pas la situation.

En règle générale, comme toute pratique sexuelle impliquant une personne extérieure au couple, le couple a le contrôle de la situation, en plus du respect mutuel des partenaires entre eux. Si par exemple l’amant vient à aller trop loin ou manquer « vraiment » de respect, le mari ou la femme peuvent à tout moment dire stop ou recadrer l’amant, c’est une règle fondamentale et qui doit être abordé entre les différents prétendants.

Amour, gloire et beauté

hotel-1330850_1280

C’est un peu ça le candaulisme, un homme fou amoureux de sa femme qui est en mode « tout pour elle », et qu’il est fier de partager avec d’autres hommes !
C’est un jeu sexuel dans lequel il est bon d’imaginer et puis de réaliser des scénarios…

Beaucoup de couples candaulistes ont commencé à pratiquer dans un club échangiste, mais par la suite ont pratiqué ça ailleurs et avec des scénarios plus ou moins sophistiqués.
Un exemple classique, la femme se rend à l’hôtel avec l’amant sans le mari, mais ce dernier assiste à la scène via le téléphone (en ligne) ou la caméra. Des lettres expliquant en détails ou sextapes laissés par la femme au mari sont aussi des exemples tirés de témoignages.
Après il y des scénarios plus ou moins surprise, ou l’homme fait intervenir « un plombier » à la maison, ou le couple se rend chez un amant pour parler « affaires », bref l’imagination est la seule limite.

Et la femme dans tout ça ?

people-2562352_1280

La femme a évidement son mot à dire dans tout ça, c’est elle qui décide après tout avec qui elle veut coucher, il ne s’agit pas là de la domination totale de l’homme sur sa femme.
Les deux se parlent et se mettent d’accord sur leur limites, leurs envies, etc…
D’ailleurs qu’en pensent les femmes des couples candaulistes?
Eh bien beaucoup témoignent un regain de désir, de confiance en soi, une connexion et une complicité plus forte avec leur mari (le fait d’oser en parler déjà renforce la confiance dans le couple par exemple).
Par dessus tout elles se sentent plus aimées et désirées qu’auparavant, puisque le mari les place au centre de leur sexualité.

Je dirais pour conclure que le candaulisme est d’abord un fantasme. Il est difficile d’anticiper les résultats et conséquences d’un passage à l’acte. Certains adoreront et se rapprocheront alors que d’autres pourront voir leur couple fragilisé. Si vous n’êtes pas sûr de vous, il n’y a rien de mal à continuer à nourrir l’excitation simplement par le fantasme.

Mise à jour du 30/08/2018

Vos commentaires ont mis en évidence que les risques du candaulisme ou n’importe quelle forme de libertinage ont étés un peu oubliés dans cet article.
C’est pour cette raison qu’on a décidé de rajouter ce petit chapitre supplémentaire.
Merci à vous et n’hésitez pas à laisser d’autres commentaires ou témoignages, nous avons tous quelque chose à apprendre et partager (autre que les partenaires 😉 ).

Quels sont les risques du candaulisme ?

love-2055372_1280.jpg

 

La réponse peut paraître évidente mais l’état d’esprit et philosophie de chaque personne la rend plus que compliquée. Je vais parler ici des couples qui ont déjà la mentalité et l’ouverture d’esprit adéquate pour envisager de réaliser ce genre de fantasmes.

Les sentiments par exemple sont un facteur primordial. Ils sont la force ou la faiblesse du couple. Le candaulisme ou le libertinage en général vient exacerber ces sentiments et peut tout à fait renforcer le couple tout comme le détruire. Cela dépend vraiment du couple et de leur maturité tant sexuelle qu’amoureuse, je m’explique.

C’est clair qu’un couple déjà fragile qui tente l’expérience pour essayer de sauver sa relation a peu de chances d’avoir autre chose que des ennuis.
Mais même pour un couple solide qui s’aime depuis des années il y a des risques non négligeables. Manque de communication, faiblesses passagères ou éloignement peuvent avoir de lourdes conséquences.
Des relations répétées avec un même partenaire peuvent facilement venir entacher n’importe quelle relation, il ne faut pas se voiler la face. Du sexe pour du sexe d’accord, mais si des sentiments viennent immiscer dans tout ça, pour beaucoup c’est problématique.
Attention je ne parle pas des « polyamoureux » qui comme son nom l’indique peuvent d’une certaine façon entretenir des relations amoureuses avec plus d’une personne à la fois.

La différence d’expérience sexuelle entre les deux partenaires peut jouer un rôle important dans le déroulement des choses. En effet plus l’écart est important, plus le vécu sera différent selon chacun. Peut être que l’un sera plus curieux ou décomplexé que l’autre mettant ainsi mal à l’aise son partenaire, ou sera alors plus impressionné(e) par la personne extérieure par manque de références.
Il faut savoir que même chez les libertins la tromperie existe et fait tout aussi mal.
Aussi paradoxal que ça puisse sembler, ça a du sens et c’est réel.
Une chose est de se permettre de réaliser des fantasmes et une autre est de se mentir et se cacher des choses. La clé c’est la confiance.

Bref vous l’aurez compris il faut en parler clairement et posément. Établir des règles et limites à ne pas dépasser ou alors tout simplement continuer à le vivre comme un fantasme…

4 commentaires sur “Comprendre le candaulisme

Ajouter un commentaire

    1. C’est bien dit, cela va avec le commentaire précédent. Merci beaucoup pour votre contribution! Nos articles seront enrichis avec vos commentaires, n’hésitez pas à en laisser si l’envie vous prend.

      A bientôt.

  1. excellent article, tout est dit rien à ajouter 🙂 hormis que la pratique du candaulisme est un risque pour votre couple tout comme il peut être un atout. Ne vous lancez pas à la légère, autant dans le candaulisme que le libertinage.

    1. Merci pour votre commentaire, c’est sympa d’avoir des retours de personnes qui pratiquent le candaulisme. Je mettrai à jour l’article avec votre remarque très pertinente.

      Au plaisir !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :