Le cunnilingus : 7 conseils pour le déguster

On ne va tout de même pas laisser les Mesdames insatisfaites ! Suite à l’article sur La fellation on se retrouve pour encore plus de plaisir avec le cunnilingus : au menu des caresses, des coups de langues, des mordillages, le tout arrosé de salive…

Je ne pense pas qu’on ait besoin de présenter le cunnilingus, « cunni » pour les intimes, qu’on l’ai déjà pratiqué ou pas, beaucoup de monde le connaît. Mais voilà quand même un petit lien pour ceux qui ne connaissent pas : Le cunnilingus.

Comment faire un bon cunnilingus ?

Comme pour la fellation , prendre du plaisir et l’envie de donner du plaisir sont les clés d’un bon cunni ! Vous trouverez ici quelques idées pour varier et expérimenter mais l’essentiel c’est de prendre du bon temps ensemble.

Fait amusant, il y a plus d’hommes qui pratiquent le cunni, qu’il n’y a de femmes qui pratiquent la fellation ! Ils sont 89% contre 85% de femmes. Encore mieux, 46% des hommes déclarent régaler leur partenaire « souvent », face aux 33% des femmes qui déclarent la même chose. Ce n’est pas une différence énorme mais c’est un belle preuve que la sexualité a évolué, les femmes ont souvent été culturellement conditionnées à donner plutôt qu’à recevoir.
Chez les femmes homosexuelles, elles sont 83% à se déclarer comme « pratiquantes » du cunni et 47% de manière fréquente.
Et oui, c’est bien ce que révèle l’enquête¹ très sérieuse de l’Ifop sur les pratiques sexuelles des français, décidément on y apprend beaucoup de choses… Vous pouvez la trouver facilement sur le net, ou encore mieux, continuez à suivre nos articles qui décryptent pour vous les statistiques et vous révèlent les faits croustillants avec humour, bonne humeur et sans complexes!

L’hygiène et le cunnilingus

hands-2238235_1280.jpg

Oui c’est pas glamour je sais mais avant d’attaquer vraiment le sujet c’est important de rappeler que l’hygiène reste incontournable en matière de sexualité. Afin que l’acte soit un délice pour tout le monde, les deux partenaires ont intérêt à être propres et soignées.
Pour celle qui reçoit la gâterie, c’est mieux de se présenter propre offrant ainsi un amuse bouche qu’il sera difficile de refuser! Il y a plusieurs moyens,  la douche n’est pas la seule solution, si jamais vous avez un bidet c’est le top! Sinon exceptionnellement vous pouvez utiliser des serviettes intimes prévues à cet effet qui suffisent pour se rafraîchir en toute discrétion et rapidité. Évitez quand même la douche vaginale et utilisez des produits adaptés qui sauront préserver votre équilibre intime.

Quant à ceux et celles qui l’offrent c’est évident, il est important d’avoir les mains propres. On utilise nos mains pour tout faire c’est donc primordial et aussi une question de respect. Avoir les ongles bien entretenus, de préférence courts, et surtout faire attention aux entailles sur les doigts ou dans la bouche, si on se ronge les petites peaux il peut y avoir un risque face aux MST. Je ne vais pas plomber l’ambiance en parlant de MST mais il est toujours bon de faire une petite piqûre de rappel. Si vous avez des doutes, vous pouvez consulter des sites sérieux tels que alloDocteurs.fr ou en parler à votre médecin.

Plus une question de confort que d’hygiène, pour tous ceux et celles qui se rasent, attention à la repousse des poils, les deux ou trois jours qui suivent le rasage, les poils peuvent irriter le visage ou le sexe de votre partenaire, il faut alors y aller plus délicatement. Pour les barbus, prenez soin de votre toison pour qu’elle soit douce et qu’elle ne pique pas votre partenaire.

Apprendre à connaître sa partenaire

La vérité c’est qu’il y a autant de façons de faire un cunni qu’il y a de femmes! Il n’y a pas de technique miracle qui marche à coup sûr.
De plus, pas toutes les femmes apprécient cette pratique, pour diverses raisons, mais qui sont souvent d’ordre psychologique. Certaines témoignent et décrivent une gène, voire un dégoût de voir leur partenaire entre leur jambes, le visage barbouillé « d’elles » même si le ou la  partenaire dit apprécier ça. D’autres n’arrivent pas à laisser le contrôle à l’autre et se sentent bloquées pour prendre vraiment du plaisir.
C’est en grande partie à cause de l’image négative que certaines femmes ont de leur sexe, d’après le médecin sexologue Ghislaine Paris, auteure de « Un désir si fragile ».
Pour apprécier le cunni, la femme doit accepter de recevoir et lâcher prise.

Dans ces cas là, il faut surtout pas la forcer mais plutôt dans un premier temps privilégier le dialogue, ensuite faire monter le désir sans aller droit au but m. C’est ce qu’on va voir dans le conseil suivant.
Il faut garder à l’esprit que les goûts sexuels (sans jeux de mots, hein?!) évoluent avec le temps, donc ne pas penser que c’est une situation sans issue.

Le cunnilingus : un vrai préliminaire

orgasme2

Un vrai préliminaire, c’est fait pour faire monter la température et le désir. Certes, le cunni, on peut aussi le faire comme entre-acte entre deux positions ou pour faire une pause, mais dans ce cas là c’est différent les deux partenaires sont chauds!
Il faut donc y aller progressivement et ne pas se jeter directement sur le clito parce que certaines femmes peuvent être trop sensibles pour avoir une stimulation si directe « à froid ».
Il est bon de prendre son temps, beaucoup de femmes aiment être chouchoutées, qu’elles soient mises à l’aise, qu’on s’occupe entièrement d’elles !
Commencez plutôt par lui faire des baisers tout en la déshabillant sensuellement, mais n’enlevez pas tout de suite la petite culotte, ou string, ou shorty enfin vous avez compris; après si elle n’en porte pas dès le début, eh ben vous n’êtes pas à plaindre !

Profitez pour explorer avec vos doigts et lèvres ses jambes, son ventre, sa poitrine, ses fesses puis passer délicatement une main sur son sexe, par dessus la culotte histoire de la teaser un peu… Le désir commence déjà à monter, une main baladeuse pourrait très bien se glisser sous sa culotte et faire monter l’excitation encore plus.

Pourquoi ne pas aller la titiller encore plus, en l’embrassant dans l’entre jambes et profiter pour tomber ce petit bout de tissu?
Encore dans l’étape d’approche, amusez vous à lui caresser les grandes lèvres avec vos doigts et vos lèvres et ressentez son désir qui monte et qui monte, et qui n’attend qu’elle seule chose, votre langue!

Découvrez vraiment le clitoris

Avant de vous vexer et fermer la page en jurant que vous ne remettrez plus les pieds ici, regardez l’image suivante. Ce n’est pas un test de psychanalyse, mais bien le clitoris en entier !

clitoris.jpg

L’image ci dessus représente un clitoris imprimé en 3D d’après une modélisation d’Odile Fillod, chercheuse indépendante. N’hésitez pas à consulter son site Clit’info pour plus d’informations.

Oui, le clitoris n’est pas seulement le petit bout de chair tout doux et caché sous son capuchon comme souvent représenté sur les schémas, il est beaucoup plus vaste, on ne voit que la pointe « immergé » du clitoris ! Ses quatre « ailes » si on peut dire, se trouvent de chaque côté du vagin et derrière des grandes lèvres, profitez donc pour lui masser à la fois les lèvres et le clitoris, avec votre bouche et en appuyant plus ou moins légèrement avec les doigts, dosez selon comment elle réagit.
Serrez les l’une contre l’autre, écartez les, faites des mouvements en rond, bref amusez vous avec ses lèvres selon votre inspiration, madame sera transportée par le plaisir.
Essayez de plaquer votre bouche de façon à englober à la fois les lèvres et le clitoris, ainsi vous l’aurez « toute » dans votre bouche et là c’est un régal !
Votre tête de face ou de côté, amusez vous à aspirer, utiliser votre langue sans toute fois lâcher la pression avec vos lèvres, plaquez encore plus votre tête contre elle, secouez la légèrement… De quoi en perdre la tête!

Un peu de doigté

art-1839006_1280

Le cunni n’est pas défini seulement par le fait de lécher, imaginez les torticolis et les crampes de la machoire si on n’utilisait pas les mains, ça serait comme après une visite chez le dentiste! Alors utilisez vos lèvres, votre langue et vos doigts pour lui offrir un massage des plus intimes et sensuels.
Laissez vos mains se balader en toute indiscrétion pendant que votre bouche est occupée, les seins et les tétons sont des destinations de choix ! Si vous avez de la rallonge posez un ou deux doigts sur sa bouche, l’invitant ainsi à « vous sucer ». Vous pouvez aussi essayer la version plus salace, en lui proposant les doigts que vous avez déjà utilisés pour la pénétrer, il y en a pour tous les goûts !

A porté de mains, vous avez ses jambes et ses fesses, il y a encore plus de quoi se faire plaisir. Vous pouvez lui caresser les jambes, les lui tenir, tout en vous dirigeant vers ses fesses. Et là tout dépend de la position, si elle est sur le dos ça sera plus compliqué, mais rien ne vous empêche de la retourner sur un côté ou complètement sur le ventre…
Si vous vous sentez d’humeur coquine, faites une approche vers son anus. Si c’est la première fois, allez-y en douceur, ça peut la surprendre voire être inconfortable si elle ne s’y attend pas ou qu’elle soit bloquée à cette idée. Ce n’est pas au goût de tout le monde (il va falloir que j’arrête avec les jeux de mots…) de pratiquer « la fleur de rose », oui c’est le doux nom donné à l’annulingus, alors dans ce cas là pourquoi ne pas vous y aventurer avec vos doigts ? Si vous avez peur pour l’hygiène ou la douleur vous pouvez utiliser du lubrifiant. Si elle est ouverte à ce genre de pratique, son plaisir n’en sera que plus intense et le votre aussi!

PS : pour des raisons d’hygiène, attention à ne plus utiliser les doigts que vous avez inséré dans son anus pour d’autres caresses, heureusement on a deux mains!

Toy story

sex-toys-378912_1280

Comment ne pas y penser ? Les sextoys sont géniaux pour pimenter n’importe quel acte sexuel, et bien sûr le cunni aussi !
Avec un sextoy vibrant stimulez son clitoris pendant que vous vous occupez de ses lèvres avec votre bouche et vos doigts puis essayez l’inverse. Si c’est un gode profitez pour lui offrir la sensation de la pénétration en même temps que celui du cunni, c’est juste délicieux.
Comme vous êtes coquin(e)s et que vous voulez gâter votre belle, ne vous arrêtez pas à son sexe, et faites un petit détour derrière ! Assurez vous qu’elle soit chaude et ok pour ça d’abord. Là encore je conseille d’utiliser du lubrifiant et de détendre d’abord un peu son anus avec vos doigts.

Si vous avez d’autres petits jouets tels que des anneaux vibrants (cockring que vous pouvez appliquer directement sur le clito si vous n’avez pas de vibromasseur), boules de geisha, plug anal ou autres c’est pareil vous pouvez varier et explorer plein de sensations.
Il y a plein d’autres instruments de plaisir, je cite ici les plus courants et raisonnables en termes de prix, à vous d’être inventif et curieux.

Un autre petit joujou qu’on peut qualifier de sextoy, c’est le gel effet chaud ou froid. Souvent ils ont des goûts un peu sucrés mais ne collent pas, mais je ne vois pas comment ça pourrait poser problème dans ce cas là !

La fougue

couple_sensual

Fini les doux baisers et tendres caresses, prenez totalement le contrôle, faites lui comprendre que vous avez une faim de loup et qu’elle sera votre plat de résistance !
Redressez et tenez lui bien les jambes au dessus du buste, elle sentira qu’elle est sous votre emprise et qu’elle n’a pas d’autre choix que de s’abandonner à vous et au plaisir…
Dans cette position profitez à la fois de la vue, de son sexe et son anus qui sont plus exposés offrant la possibilité de vous en donner à cœur joie.
Essayez par exemple de glisser votre langue pour changer de sensation, de cracher sur son sexe pour une plus grande lubrification avant de la caresser par exemple (ce côté un peu plus sauvage peut  être très excitant pour certaines femmes, mais pas toutes apprécieront).

Faites lui prendre des positions différentes, de dos mettez la à quatre pattes et saisissez la par la taille pendant que vous « plongez » votre tête entre ses fesses. Dans cette position vous pouvez aussi lui tenir les mains dans le dos, oser quelques fessées…
Pourquoi ne pas changer de rôle dans ce petit jeu de domination/soumission?
Demandez lui de se redresser, pour qu’elle soit à genoux et vous sur le dos, la tête entre ses cuisses. De cette façon elle peut littéralement s’asseoir sur votre tête, votre visage  vote bouche. Dans cette position c’est elle qui contrôle, à la fois les sensations et la situation, c’est elle qui fait joujou avec vous.
Vous pouvez toujours lui caresser les fesses, la tenir par la taille et l’accompagner dans ses mouvements et au besoin de lui faire comprendre que vous  avez besoin de reprendre votre souffle !
Bref vous l’aurez compris, osez exprimer toute votre désir ardent pour elle à votre façon, tout en respectant aussi ses limites et envies.

Un mot pour finir

L’orgasme n’est pas la seule finalité du cunni, à mon sens il ne faut pas se focaliser sur ça parce que c’est justement en se focalisant dessus que certains se mettent une pression sur eux même ou leur partenaire…
En revanche, contrairement aux hommes, les femmes peuvent avoir un ou plusieurs orgasmes et ça ne fait qu’augmenter leur désir, donc s’il est au rendez-vous ne vous privez pas.
Prenez votre temps, profitez pour vous faire plaisir et en donner, le reste viendra tout naturellement.

Remerciements particuliers à Odile Fillod pour nous avoir fourni l’image de l’impression en 3D du clitoris.

Références :

¹ Les pratiques sexuelles des français, Ifop pour Marianne, JF/FK N° 112155, Juillet 2014

 

Un commentaire sur “Le cunnilingus : 7 conseils pour le déguster

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :