Comment atteindre l’orgasme ? Partie 2

« Plus tu me cherches, moins tu me trouves ». C’est le petit jeu que l’orgasme joue avec beaucoup de personnes. Faut-il pour autant arrêter d’essayer ?
Non, mais le mot « essayer » n’est pas le plus approprié. Il ne faut pas lui courir après en suivant toutes sortes de techniques mais plutôt changer son état d’esprit et son rapport à l’orgasme.
Contrairement aux idées reçues atteindre l’orgasme ne relève pas uniquement du « physique ». Comme nous le disions dans Comment atteindre l’orgasme ? Partie 1 (que nous vous invitons à lire si ce n’est pas déjà fait avant de poursuivre la lecture de celui-ci),  « l’orgasme est donc peut-être une preuve fascinante du lien entre le corps, le cerveau, le cœur, l’esprit voire la conscience dans une approche holistique de sexualité sacrée. Apprendre à atteindre l’orgasme, c’est travailler sur toutes ces dimensions-là »

Orgasme et lâcher-prise

woman-737439_1280.jpg

Si cette expression revient souvent dans nos articles et conseils, c’est bien pour une raison. Lâcher prise veut dire abandonner ses peurs, ses freins et aussi faire le vide dans sa tête et se concentrer sur ses sensations et émotions.
Je mets l’accent dessus parce que c’est quelque chose qui revient dans beaucoup de témoignages, notamment de femmes qui se sont découvertes orgasmiques et/ou fontaines alors qu’elles pensaient ne pas l’être auparavant.

Par exemple, le fait de se lâcher, ne plus devoir se retenir de faire du bruit par exemple, ou encore retenir cette fameuse envie d’uriner juste avant l’éjaculation féminine est une véritable libération !
Par ailleurs, lorsque nous avons interrogé différents hommes au sujet des circonstances de leurs premiers orgasmes prostatiques ou du plaisir anal, les situations et « techniques » de stimulation variaient totalement d’un homme à l’autre, mais l’élément qui revenait encore et toujours, c’était le lâcher-prise.
Une situation de soumission-domination soft peut-être aussi pour certaines personnes une façon de lâcher prise, on vous explique pourquoi ici.

On vous disait au-dessus que le premier organe à stimuler, c’est le cerveau. Paradoxalement, le meilleur moyen pour le stimuler est de débrancher le mental 🙂
Alors, comment lâcher prise ?

Il peut être intéressant de pratiquer des activités telles que la méditation ou la sophrologie pour calmer le mental.
Ensuite, tout simplement ne pas chercher à lutter activement contre ces pensées puisque plus on essaie de ne pas y penser, plus on y pense. Si vous n’arrivez pas à diminuer le flot de pensée pendant l’acte sexuel, vous pouvez essayer de vous concentrer sur autre chose, sur une partie de votre corps, de laisser venir à vous les sensations sans les juger.
Et surtout, de ne pas vous en vouloir lorsque parfois, vous êtes trop envahi(e) par vos pensées pendant l’acte.
Si malgré cela vous sentez toujours des blocages psychologiques fort, consulter un spécialiste peut être la solution. Sexologue, voire psychologue ont l’habitude d’accompagner les personnes en difficulté sur le plan sexuel.

La loi de l’attraction

Peut-être avez-vous entendu parler de « la loi de l’attraction » ? Ce principe de développement personnel plutôt en vogue ces derniers temps consiste à attirer à soi bonheur, succès, chance et autres en changeant son comportement et sa façon de voir les choses comme si vous aviez déjà atteint votre but.
Je vais pas m’attarder ici sur ce principe qui est très vaste mais vous pouvez trouver plein de livres et sites sur le sujet.

La loi de l’attraction c’est comme du conditionnement psychique.
Si vous entreprenez quelque chose dans la vie en partant du principe que vous n’allez pas y arriver, automatiquement vous vous fermez des portes au nez. Au contraire, si vous croyez en votre réussite, vous mettez toutes les chances de votre côté.
C’est exactement la même chose pour la sexualité.
Que vous croyez à ce principe ou pas, ce n’est pas ce qui est important ici mais c’est plutôt de croire en vous-même et avoir confiance dans le fait que l’orgasme viendra naturellement.

Je vous invite à lire l’excellent article de Côté Culotte¹ ici . Ecrit par Ronan Moal, sexologue qui traite de ce sujet avec brio, abordant à la fois l’angle psychologique et sexuel.

Faire l’amour

illustration-1948906_1280.jpg

On a beau dire que l’amour et le sexe sont deux choses différentes et que certaines personnes les dissocient très bien, mais les deux ensemble créent l’équation idéale pour un orgasme sans égal.
Partager du plaisir avec la personne que l’on aime est très stimulant, à la fois pour la personne qui donne et celle qui reçoit. L’amour encourage à donner encore plus, la confiance permet de lâcher prise plus facilement.

Bien sûr coucher sans sentiments procure aussi beaucoup de plaisir et peut mener à de très bons orgasmes, mais lorsqu’on est émotionnellement lié à son partenaire cela ajoute une dimension de plaisir supplémentaire.
Parfois on peut être un peu égoïstes ou fainéants au lit, mais lorsqu’on fait l’amour avec la personne que l’on aime, c’est plus facile de donner plus et réciproquement d’en recevoir plus.
Par exemple en ce qui me concerne, savoir que je donne du plaisir à ma bien aimée me procure au moins autant de plaisir que mon propre plaisir physique et inversement.
Dans certains cas, c’est comme si les deux partenaires étaient « en phase » avec leur plaisir, ce n’est plus le plaisir de la femme d’un côté et celui de l’homme de l’autre.
Et lorsque l’un des deux commence à monter vers l’orgasme, il entraîne l’autre inévitablement pour vivre ensemble l’orgasme simultané.
C’est le plus beau et plus puissant des orgasmes selon moi.

Muscler son périnée

love-balls-3282906_1280.jpg

Mais quel est le rapport entre le périnée et l’orgasme me dites-vous ? Eh bien il a tout à voir !

Que l’on soit une femme ou un homme, le périnée joue un rôle très important dans le plaisir sexuel en plus du fait de maîtriser l’incontinence et éviter la descente d’organes. Pour les hommes, contracter le périnée a pour effet de durcir et gonfler le pénis en même temps qu’il stimule la prostate et aide contre l’éjaculation précoce. Rien que ça !
Quant aux femmes le périnée entoure le vagin, donc leur permet de le resserrer.
Les femmes au périnée musclé ont des contractions plus fortes et notoirement l’habileté de « masser » le sexe de leur partenaire pendant l’acte. Les Japonais appelaient ces femmes des « Geishas » (mais c’est pas des boules ça? ) et pour les arabes des « Kabbazah« .
Il paraîtrait même que certaines femmes sont capables de se procurer un orgasme rien qu’en contractant/relâchant leur périnée…

On peut se muscler le périnée grâce à des exercices simples comme en le contractant pendant plusieurs secondes et le relâchant, ceci plusieurs fois par jour.
Ou plus particulièrement pour les hommes il y a les exercices de Kegel dont vous pouvez en trouver un très bon article qui décrit précisément les exercices sur le site Côté Slip² .
Pour ceux qui ne sont pas sûrs, contracter le périnée c’est comme se retenir d’uriner par exemple. Cependant je ne conseille pas de faire ces exercices pendant que vous faites réellement pipi pour écarter tout risque d’infection urinaire suite à un trop grand nombre de répétitions.
Pour les femmes il existe aussi les fameuses boules de Geishas. Ce sont généralement deux petites sphères reliées entre elles. Elles contiennent chacune une bille dont le mouvement provoque des vibrations qui stimulent les muscles du périnée.
Mais la meilleures des façon de muscler son périnée c’est pendant l’acte, avec son partenaire !

Prendre son temps

love-3365338_1280

Il ne sert à rien de courir après l’orgasme, c’est généralement lui qui nous trouve.
Pour beaucoup le premier orgasme est arrivé à un moment où ils ne s’y attendaient pas forcément (lâcher-prise) !
En se focalisant seulement sur le fait de l’atteindre, on passe à côté de l’essentiel qui est le plaisir que l’on prend avec l’autre. De plus, s’il se fait attendre, parce que l’on est fatigué ou qu’on a des pensée parasites, voire qu’il n’arrive tout simplement pas ce n’est la cata !
Evidemment ce n’est pas grave, il ne faut pas se dévaloriser pour ça et surtout ne pas entrer dans un cercle vicieux qui nous empêcherait encore plus d’en avoir.
L’orgasme vient se rajouter naturellement à la montée de désir et du plaisir comme une cerise sur le gâteau…

Beaucoup de femmes sont frustrés de « n’avoir connu » qu’un seul « type » d’orgasme. Et du coup, n’apprécient pas totalement le plaisir qu’il procure. Mais avec la pratique et l’âge toutes les femmes sont capables de ressentir plusieurs saveurs d’orgasmes (oui plusieurs), qui sont tous aussi délicieux les uns que les autres!

Natural Cycles, une société qui a développé la première application pour mobiles à des fins contraceptives (technique basée sur les variations de la température corporelle) a mené une grande étude³ en 2017 sur près de 22 000 femmes. Ils ont en profité pour en savoir plus sur la qualité de leur rapport sexuels, environ 2600 y ont répondu.
Un chiffre important ressort de cette étude : 36 ans.
C’est vers 36 ans que les femmes sont les plus satisfaites de leur vie sexuelle et de la qualité de leurs orgasmes, d’après cette étude.
Ce chiffre peut paraître grand et c’est discutable vu que c’est une des rares études à ce sujet. Néanmoins je pense qu’il ne doit pas être très loin de la réalité, et ce pour deux raisons.
La première c’est qu’il faut du temps pour apprendre à connaître son corps et la deuxième c’est qu’en faisant des recherches sur ce sujet je suis tombé sur beaucoup de forums sur lesquels on retrouve des témoignages de femmes et d’hommes affirmant que leur vie sexuelle est de meilleure qualité après la trentaine.
Bien sûr on peut être très satisfait de notre vie sexuelle à 20 ans aussi, mais souvent quelques années plus tard on se rend compte qu’on en a fait du chemin.

Et ce qui compte, c’est justement le chemin du plaisir plus que la destination…

 

 

Références :

¹ https://www.coteculotte.com 
² https://www.coteslip.com 
³ Perfect-use and typical-use Pearl Index of a contraceptive mobile app, E.Berglund ScherwitzlaO.LundbergaH.Kopp KallnerbcK.Gemzell DanielssoncJ.TrusselldeR.Scherwitz
  March 2017

Un commentaire sur “Comment atteindre l’orgasme ? Partie 2

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :